Insinders view: Thias, part 13 – Ailleurs est une fin

Source: Thias

Last post of the series. Its elsewhere that the Mausoleum’s memory lives. In a concrete loft were fragments of the temple are pieced together. Matter in hand and fresh paint specially for the occasion. The book as a bonus. Full frontal, a small stroll with a hand held camera.

Starts the public adventure. Libé, Nova, Beaux Arts, Tracks… Showcased Ghetto-paintings &red carpets for the clandestines!

All hail the zulus.

Featuring : LEK, SOWAT, DEM189, SWIZ, PHILIPE BAUDELOCQUE, MR QUI, HOBZ, HONDA, SEB174, LEGZ, SIRIUS, SATEN, APOTRE, WXYZ, SMO, FLEO

Dernier post de la série. C’est ailleurs que la mémoire du mausolée vit. Dans un loft bétonné où des bribes du temple se reconstituent. Matières en main et peintures fraîches pour l’occasion. En prime, le bouquin. De face, une promenade caméra au poing…

Commence l’aventure publique. Libé, Nova, Beaux Arts, Tracks… Ghetto-painting en vitrine & tapis rouge pour les clandestins !

Merci les zulus.
Avec : LEK, SOWAT, DEM189, SWIZ, PHILIPE BAUDELOCQUE, MR QUI, HOBZ, HONDA, SEB174, LEGZ, SIRIUS, SATEN, APOTRE, WXYZ, SMO, FLEO

Continue reading

Advertisements

Outsiders: Come MP

Source: Come MP

For his ‘Street Vitrine’ project, Come MP asks graffiti writers, most of which he’s never met, to draw on small cardboard store shutters he then places in urban environment models he builds himself. After over a year and a half of work, he has already built about 15 of these models in collaboration with artists like Bom.k, Gris1, Tilt, Réso, Poné, Hobz of the Trbdsgn, Darkelixir… He’s currently putting together a first exhibition in Caen, France, to show them in january 2013. He then wishes to expand his collection and organize a second show in Paris also in 2013.

A year ago, Come sent me one of these wooden small scale shutters, which I sent him back six months later, right after the release of the Mausoleum project. Then no news for months… until he sent over the following pictures. During 40 long hours, spread on a two week period, Come meticulously created a small scale model of the Mausoleum, using cardboard, recycled plastic, a potato string bag, branches, milliput paste, acrylic paint, gouache and poscas. For his 32″ by 18″ by 5″ model to be as close as possible to reality, Come used the pictures pages 17 and 151 of the book, edited by the Editions Alternatives. Since he didn’t know Keag and Sore, he chose not to reproduce their paintings…

To contact Come: benjaminaffagard@gmail.com

Dans le cadre de son projet ‘Street Vitrine’, Come MP demande à des graffeurs qu’il n’a, pour la plus part, jamais rencontré, de dessiner sur des petits stores en carton qu’il place ensuite dans des maquettes d’environnement urbain qu’il fabrique lui même. Après plus d’un an et demi de travail, il a déjà réalisé une quinzaine de ces maquettes en collaboration avec Bom.k, Gris1, Tilt, Réso, Poné, Hobz des Trbdsgn, Darkelixir… et compte organiser une première exposition pour les montrer à Caen en Janvier 2013. L’idée ensuite sera d’étoffer sa collection pour organiser une seconde exposition à Paris courant 2013.

Il y a un an, Come m’a donc envoyé un de ces stores pour que je travaille dessus. Je lui ai renvoyé six mois plus tard, quelques temps après la sortie du projet Mausolée. Puis plus de nouvelles pendant des mois… jusqu’à ce qu’il me fasse parvenir les photos qui suivent. Pendant 40 heures, étalées sur deux semaines de travail, Come à donc minutieusement recrée une maquette du Mausolée, à l’aide de carton bois, de plastique récupéré, d’un filet de pomme de terre, de branches, de pâte milliput, d’acrylique, de gouache et de poscas. Pour que ce modèle réduit de 80cm de haut, 45cm de large et 12cm de profondeur soit le plus fidèle possible à la réalité, il a utilisé les photos des pages 17 et 151 du livre, sortie aux Editions Alternatives. Comme il ne connait pas Keag et Sore, il a préféré ne pas reproduire leurs peintures…

Pour contacter Come: benjaminaffagard@gmail.com

Continue reading

Outsiders: lepublicnme

Source: le publicnme

My first contact happened on the web, with the few images announcing the project.
Following came the movie, mixing syncopated visuals to delicate music.
Finally, meeting the project’s instigators finished to spark my curiosity: I had to go visit this place.
The next week-end, I then found myself with a friend, climbing and wandering from one room to the other.
The second I stepped back outside, my eyes screwed up by the sun, i had only one idea in mind… to come back!
Flash forward to a week later, i was back inside, on my own this time.
I had a strong urge to expose film, silver film could only go well with such a spot, left silent for years and brought back to life thanks to the devotion of a small group of enthousiasts.
Immersed in this half light, cradled by the muffled sound of the freeways and the streets, the whole morning rushed by, without a notice.
This spot is beyond anything I’ve seen in the past, beyond industrial ruin, beyond graffiti, beyond contemporary art. For me, it’s one of the strongest artistic experience I’ve had these last ten years.
Here’s a selection of pictures from these two visits.

Mon premier contact s’est fait par le net et les quelques images annonçant le projet.
Dans la foulÈe le film s’est offert, entre syncope visuelle et délicatesse musicale.
Enfin, la rencontre avec les instigateurs du projet n’a fait qu’accroitre ma curiosité, il fallait que je voie ce lieu!
Le week-end suivant, je me retrouvais donc avec un ami, escaladant, déambulant de salles en salles.
A peine ressortis, les yeux plissés par le soleil, une seule envie… y retourner !
Et hop une semaine plus tard, j’y étais de nouveau, en solo cette fois.
Une sérieuse envie d’exposer de la pellicule, l’argentique collait bien dans ce lieu, en silence depuis plusieurs années, il revivait grâce à la dévotion d’une poignée de passionnés
plongé dans ces clair-obscur, bercé par les bruits ouatés du périf et des passants, la matinée, sans demander son reste, a filé.
Ce lieu est au-delà‡ de tout ce que j’ai pu voir dans la passé, au-delà de la friche industrielle, au-delà du graffiti, au-delà même de l’art contemporain. Probablement pour moi, une des expériences artistiques les plus marquantes de ces 10 dernières années.
Une sélection de clichés réalisés lors de ces 2 visites

Continue reading