Outsiders: Vitostreet

source: vitostreet

Vitostreet has passionately been covering graffiti and street art in the Parisian area for years. Whenever something interesting is done in the capital, you can be sure he’ll spot it and post it before anyone else on his Flickr account.  A few days after we unveiled the Mausoleum project, he sent us a few pictures and the following email:

I’ve often had the occasion of discovering “spots” taken over by graffiti artists, but I’ve rarely (if ever) been slapped to the face like I was while visiting the Mausoleum. I just wanted to thank you and congratulate you (Sowat) and Lek, as well as all the other artists who took part in the project, for the work you’ve done. A high quality and beautiful work of research, conception and innovation.

A small anecdote:

Publicnme and me were in such a haste that we didn’t really pay attention to the path we followed while entering the supermarket. We should have because 5 hours later, once our visit was over we simply couldn’t find our way out anymore. We spent a good hour searching for the damn hole we’d used to enter the building. An hour can seem short, but when you are in total darkness with only a small torchlight whose intensity diminishes with each passing minute, it can really become stressful…

Vitostreet couvre le graffiti et le street art de la région Parisienne par passion depuis des années. Pas une nouvelle pièce sans qu’il soit au courant et la publie sur son compte Flickr avant tout le monde. Quelques jours après la sortie de Mausolée, il nous a fait parvenir ces images et ce mail :

“J’ai souvent eu l’occasion de découvrir des « spots » investi par des artistes graffeurs, mais j’ai rarement (voir jamais) pris une claque aussi forte que celle reçu dernièrement en visitant le mausolée. Je voulais simplement vous remercier et vous féliciter Lek et toi (Sowat) ainsi que tous les autres artistes intervenants pour le travail que vous avez effectué. Un magnifique travail de recherche et de conception, innovant, captivant et de grande qualité.”

Une petite anecdote :
Dans la précipitation, nous avons Puplicnme et moi pas trop fait attention au chemin emprunté en entrant dans le supermarché. Pourtant nous aurions dû car 5 heures plus tard une fois notre visite terminée nous étions incapable de retrouver la sortie. Nous avons cherché durant environs une heure ce satané trou par lequel nous étions entrés. Ça peut paraitre peu une heure, mais quand vous êtes dans le noir absolu avec comme seule source de lumière votre lampe frontale qui au fil des minutes diminue d’intensité cela devient plutôt stressant.

Sambre + Lek

Continue reading

Advertisements

Insider View: Thias Part 10

Source: Thias
Un vestige du mercantilisme tremble sous le périf’. Il grelotte, ouvert aux quatre vents, loin des lustres du commerce. Il n’appâte plus le client…
Brûlé à vif, il abrite ceux qui se terrent. Les exclus s’y cachent, sans papier, sans pays, sans véritable lit. Mais de là aussi, ils en sont exclus…
L’abandon d’un immense tombeau vide ! Un sanctuaire bientôt. Le mausolée d’une culture qu’on enterre et qu’on célèbre, qu’on bénit et qu’on dépasse. Une offrande picturale au temps des grottes modernes.

Part 10 : FLEO, LEK, SOWAT, SAMBRE, BLO, KATRE, OUTSIDE, DEM189
mausolee.net

Reportage Fatcap Lek & Sowat : Mausolée, le livre

Source: Chrixcel

Lek découvre en 2010 un supermarché abandonné voué à la démolition. Ce terrain vierge de tout tag est une aubaine et donne lieu au projet “Mausolée”.


Le Mausolée à l’époque de l’immaculée conception – Photo : ClickClaker

Lek et Sowat commencent d’abord à investir les lieux, situés à la lisière de Paris, avec quelques autres graffeurs de leurs crews respectifs. L’idée germe vite dans leur tête d’en faire une résidence artistique sauvage dans laquelle quelques artistes et photographes (40 artistes pour 40 000 m² au total) seront conviés à suivre et participer à l’évolution de ce qui deviendra le “Mausolée”.

Continue reading