Outsiders: Keag et Sore

source: Mausolée, the book

Keag and Sore from the Raw crew were the first ones to find the building after us.

Though no one had touched it since we’d discovered it, one freezing night of January 2011, they charged by surprised with gallons of acrylic paint, spray-cans and all the energy of their abstract vandalism. Unaware of what we had been doing inside for months, they smeared part of the buildings facade with explosions of paint, drips, letters and words. Since they were from one of Lek’s crew, it’s a bit like if he had invited them…’

Keag et Sore des Raw ont été les premiers à trouver le bâtiment aprés nous.

Alors que personne ne l’avait touché depuis que nous l’avions découvert, ils ont débarqué par surprise une nuit glacée de Janvier 2011 avec des pots d’acrylique, des bombes et toute l’énergie de leur vandalisme abstrait. Sans savoir ce que nous faisions à l’intèrieur depuis des mois, ils ont saturé une partie de sa façade d’éclats de peintures, de coulures, de lettres et de mots. Vu qi’ls font partie du même crew que Lek, c’est un peu comme s’il les avait invités…”

Continue reading

Advertisements

Etudes, revue de culture contemporaine

Source: ‘Dans les failles de l’espace temps’ par Laurent Wolf pour la revue Etudes   

parisART – Livres

source: parisART

Lek, Sowat
Mausolée. Résidence artistique sauvage
Alternatives
Issus de la culture graffiti, Lek et Sowat manient la bombe peinture depuis leur plus jeune âge. Cette monographie nous dévoile l’aventure artistique «Mausolée», gigantesque édifice dédié à la culture underground et soustrait aux yeux de tous pendant près de deux ans, aux portes de la capitale….

Le 12 août 2010, Lek et Sowat ont trouvé un supermarché abandonné dans le nord de Paris, 40 000 m2 de murs vierges répartis sur quatre étages. Des salles immenses et sans fin où des centaines de personnes avaient vécu avant d’être chassées par la force publique du jour au lendemain…

Pendant un an, dans le plus grand secret, les deux artistes se sont rendus dans ce lieu mystique quasi quotidiennement pour y peindre et organiser une résidence artistique sauvage unique en son genre. Ils ont demandé à une quarantaine de graffeurs français et de photographes, issus de la première à la dernière génération du mouvement, de les y accompagner, pour un jour ou une semaine. Ensemble, ils ont créé un mausolée, un temple dédié à leur culture underground en passe de disparaître à l’ère du street art et de son esthétique pop mondialisée. Ce livre se propose de retracer les grandes étapes visuelles de cette expérience hors du commun.

SOMMAIRE

— Parvis
— Parking premier étage
— Parking deuxième étage
— Réserves
— Rez-de-chaussée
— Sous-sol
— Toit

Mausolée: das Buch

source: hood1

Auf Allcity.fr entdeckte ich einen Artikel zu Leks & Sowat’s Buch Mausolée: le livre.

Die französischen Writer Lek und Sowat entdeckten im August 2010 einen verlassenen Supermarkt nebst dazugehörigem Parkhaus im Pariser Norden. Auf einer Fläche von unfassbaren 40.000 m², die sich über mehrere, teilweise unbeleuchtete unterirdische Etagen erstecken, fanden die beiden Künstler ungeahnte Massen an Flächen. In den riesigen Hallen schliefen, wohnten und lebten hunderte Obdachlose, bis die Polizei die Flächen räumte.

Continue reading

Uppercult | Cultures et combats

source: Uppercult

Pendant plus d’un an, dans le plus grand des secrets, un groupe de graffeurs a investi un supermarché abandonné dans Paris avec le projet de bâtir un musée d’art contemporain sauvage. Entre références aux glyphes anciens et abstraction aux influences organiques et technoïdes, le Mausolée est sans aucun doute le projet artistique le plus excitant que l’art urbain ait vu depuis de nombreuses années. 

Continue reading

Insider View: ALËXONE

Source: blogaouane.net
Translated version here

IMG_8375IMG_8439

Superbe Ouvrage… qui raconte et documente, ce qui a le très juste titre « Résidence artistique sauvage »

Un ancien supermarché à Paris intramuros au bord du periph qui fût vidé de ces réserves puis de ses squateurs. le tout recouvert par la poussière du temps. et surtout vierge de toute peintures… Lek et Sowat en trouve une entrée et commence par y peindre… s’en suit une histoire de découverte et de peinture du lieux… petit à petit en y invitant des artistes tout en gardant le lieu secret, la résidence prends forme…
En gros un livre indispensable qui transpire, suffoque d’émotions et de peintures. Bien loin des livres sur les canons du graff’ et du street art sans âmes qui polluent les rayons des librairies ces dernières années. ce n’est pas non plus juste une compilation de peintres et peintures … mais une véritable aventure!

pour en savoir plus le site

IMG_8441

Continue reading

Librairie du 104